mardi 30 octobre 2007

CONFESSIONS D' UN BABY MENTEUR



"La plus grosse connerie que j'ai faite de c'est de repomper 10 pages d'un autre bouquin quand j'ai écrit "Pondichéry", et ainsi de me griller plus de dix ans à cause de cette bourde".

Thierry ARDISSON.


Au milieu des années 90, Ardisson passe une mauvaise passe télévisuelle. Son "Double Jeu" perd de l'audience et patine lamentablement. L'animateur peine à retrouver son souffle et écrit "Pondichéry". Les critiques spécialisés l'accusent de plagiat. Il se défend maladroitement et reconnaît tout de même le "délit" sur une dizaine de pages. Mais d'autres spécialistes avisés, estiment qu'au minimum 60 pages du bouquin sont largement pillées. Ardisson devient alors un spécialiste du bidonnage. En 1997, il créé "Tout le Monde en Parle". Celui qui clame haut et fort "Je ne suis pas la mode, je créé la mode", créé aussi les non événements nauséabonds. On se souvient tous de l'affaire Thierry Messian, et son "Effroyable Imposture" en 2001, affirmant que ce sont les Américains eux-memes qui ont organisé l'attentat du 11 septembre, "preuves à l'appui" et mise en scène men in black de rigueur. Cet avatar télévisuel véhiculera tous les fantasmes complotistes les plus délirants, notamment ceux dont l'extrême droite antisémite mondiale est coutumière. Ce qui aura pour conséquence directe de décridibiliser toutes autres investigations mêmes sérieuses sur les vérités de l'attentat. Chapeau l'artiste, ce soir là, l'émission explose l'audimat.

L'on apprendra ensuite que toutes ses émissions sont saucissonnées de manière à montrer, par exemple, un Thierry Ardissson affichant un air dédaigneux et courroucé à l'égard de Marine Le Pen alors qu'il l'avait pourtant félicitée au sujet de sa prestation en dehors du plateau, donc des caméras. De l'art de la bonne utilisation de l'insert. Pire encore, lorsque Robert Ménard, président de "Reporters sans Frontières", reçoit un verre d'eau en pleine figure de la part d'Arno Klarsfeld, et c'est Ménard qui est invité à quitter le plateau. Question d'audimat toujours. Invité sur Canal Plus pour défendre son "Pondichéry" accusé de plagiat, un spectateur qui le traite de "pompeur" devant son interlocuteur est accusé de "faire partie de la bande à Dieudonné" qu'il a soit disant "mis plusieurs fois à mal" durant ses émissions, et cela en direct. Ce qui s'avérera complètement faux concernant l'individu passablement énervé et qui s'en expliquera plus tard. Le spectateur excédé ne faisait partie en rien du "staf" Dieudonné. Alors pas vraiment Info, mais sûrement Intox ! Et puis faux aussi, concernant son attitude nouvelle à l'égard de Dieudonné, qui ne devint son "ennemi" que sur le tard, car Ardisson a été l'un des derniers à continuer à l'inviter sur son plateau afin qu'il s'explique sur ses positions, audimat oblige encore! Ardisson possède la funeste habitude de toujours prendre le train en marche de la bien pensance obligée.

Alors pourquoi ce retard à l'allumage ? Parce qu'à mon grand regret j'ai été fan de l'homme en noir et que celui ci n'a eu de cesse de nous mystifier avec des émissions trafiquées, véhiculant tout ce qu'il y avait de pire dans le genre modal, un sentimentalisme de circonstance bidon (ah cette larme à l'oeil et ce déploiement d'émotion de pacotille), une provocation très "parisienne" (échangisme quand tu nous tiens), une promotion obsessionnelle d'un retour à la monarchie (posture chic et "décalée"), fabriquant en masse de l'événementiel sans aucun intérêt, sans compter tous les bidonnages les plus divers ou les interventions d'un Baffie qui rétrospectivement font vraiment pitié.

On n'aime pas trop se sentir cocus Thierry ! Et puis, véritablement, cela confirme qu'il ne faut jamais faire confiance aux fils de pub! Ces types là ont commis ce qu'il y a de pire ces dernières années, en fabriquant et imposant une télévision et un cinéma indigestes vulgaires et putrides pour ceux qui possédent encore un minimum de goût artistique.

De toute manière, quand on confond publicité et création, là on peut dire qu'il y a véritablement péril en la demeure ! Et le résultat on l'a. Andy Warhol avait su transformer l'objet de masse et théoriser "oeuvre d'art" consumériste. Les animateurs TV sont devenus les gardiens du temple de la vulgarité de masse.

En fait, sa nouvelle et lamentable émission sur Canal Plus, "Salut les Terriens", lui correspond finalement très bien. Animateur de jeu télévisé débile et grotesque, blindé de "vedettes à l'affiche", et promotion ouverte et décomplexée de toutes les niaiseries qui sont dans l'air du temps mercantile. Là au moins il ne trompe plus personne, il pratique son véritable métier : vendeur de foire comme du temps de Tropico !


Salut l' "artiste" !


PS. Et puis, méfiez-vous d'un mec qui porte toujours des lunettes noires ... Euh! Et puis, qui sourit tout le temps !

2 commentaires:

Guylaine a dit…

Quand Peter Gabriel était passé dans son émission (Tout le monde en parle, je crois), j'en étais malade ...

Loïc a dit…

Coucou, va voir la vidéo de Floriane sur mon blog et vote pour elle. C’est trop important pour elle. Merci.