dimanche 14 octobre 2007

LA FRANCE A PEUR !



Oyez, oyez, Françoises et François !

L'on me fait savoir que le pays aux 400 fromages est soudain saisi d'un redoutable effroi.

Certes, je vous le concède les nouvelles ne nous sont guère favorables. La grande crise, la malepeste, que dis-je, les sept plaies de l'Egypte vont s'abattre sur notre belle contrée. Les oiseaux de mauvais augure nous annoncent à foison, les vilenies les plus insupportables, les maux les plus sournoix, des malheurs à la portée biblique.

Bientot, nos fières armées entameront une nouvelle croisade contre les Sarrasins de la terre d'Iran. Nos valides soldats iront guerroyer contre les infâmes fils du Prophète. Ces gueux que rien n'arrête nous ferons alors le chantage à l'or noir, et feront exploser le coût de nos transports automobiles sans la moindre compassion à l'égard de nos congés payés, financés avec la plus grande générosité et mansuétude par nos fiers employeurs au dessus de tous délits d'initiés. L'explosion à la palestinienne risque de devenir monnaie courante dans nos bastions fortifiés, défendus pourtant avec zèle par notre intrépide maréchaussée. Alors, notre chevalier de l'Elysée décidera dans l'intérêt commun, d'instaurer des lois spécifiques et drastiques, par la mise en fiche systématique des malfaisants potentiels que nous sommes tous, en développant à foison les techniques de surveillance ou de contrôle des populations.

Le prix de nos denrées, le coût de nos ripailles deviendra alors astronomique du fait de la crise à venir, et parce que les anciens pauvres des pays émergents, commencent à se rassasier plus que de raison, faisant exploser les prix des produits de première nécessité. Pendant que les émoluments issus de notre dur labeur vont fondre comme Groenland sous réchauffement climatique de part la réapparition d'anciennes taxes et nouveaux impôts, du style taille et gabelle.


Mais les hordes d'immigrés seront alors stoppées net par le brave chevalier Hortefeux, qui par son activisme preux et désintéressé, se livrera avec assiduité et un zèle pourtant convenu, à la chasse aux clandestins. Les progrès de la science feront que les tests ADN départageront impitoyablement les récalcitrants au retour aux sources, et les candidats à la défenestration.

Mais tout ceci n'est que vaine querelle. Il y a bien pire. Notre "Résident de la République" vit bien des tourments. Sa moitié, la belle Cécilia, ne souhaite visiblement plus partager la couche avec son noble damoiseau issu de la bonne vieille terre magyare.
Comment se consolera notre héraut qui a vendu à sa populace envoûtée par son charisme supposé, avec moult conviction et force efficacité le concept enthousiasmant de "rupture tranquille" ?

Partagera-t-il alors sa couche avec la belle Rachida, elle aussi issue d'horizons lointains et parfumée de l'exotisme suranné de la bonne vieille contrée maghrébine, souvent vilipendée pourtant par l'électorat quelques fois confus de notre "chef", à la petite taille mais à la "dimension" internationale incontestable ?

Se consolera-t-il avec Valérie la Pécresse, le sex symbol du nouveau gouvernement, belle damoiselle à la pupille langoureuse et aux attributs mammaires dotés visiblement de toutes les options ?

Que nenni. L'homme est inconsolable. La dépression le guette. Pas pour tous les malheurs qui frappent son fier territoire national, car il y a bien pire.

La France, une fois de plus vient de prendre une raclée contre les perfides Anglois. Alors récapitulons: la Guerre de cent Ans qui occasionna un méchoui à la Pucelle, Trafalgar, Waterloo, La Révolution Industrielle, le plus grand empire colonial, un gouvernement provisoire à Londres en 1940 (comble de l'infamie), une industrie musicale qui nous fait passer pour des attardés dans le registre, une capitale toujours en pleine explosion culturelle, des jeux olympiques qui nous passent sous le nez de par leurs us et coutumes qualifiés de barbares par le maire de Paris, une langue devenue universelle, et maintenant, ils nous empêchent (une nouvelle fois) de se l'arracher cette putain de coupe du monde de rugby.

Ces gens là nous haïssent souverainement! Il faut guerroyer de manière impitoyable contre la perfide Albion, et laisser de coté les Sarrasins du Proche Orient s'amuser tranquillement avec leurs arrières petits cousins de la terre d'Israel.

Quoique! Il vaut peut etre mieux éviter ce type de conflit. Les Grands Bretons seraient encore capables de nous en mettre une danse de plus.


Remercions toutefois les rugbymen anglois. Ils ont stoppé net la chabalisation rampante des esprits !


GOD SAVE THE QUEEN !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

On se demande ce que tu fous encore en France cher Intruder !!

marvynil a dit…

Tu es vraiment Déprimant..

Loïc a dit…

Moi j'aime bien.

Guylaine a dit…

Franck, qu'entends-tu par la "chabalisation des esprits" ? (je n'arrive pas à me réjouir aussi facilement que toi de la défaite de l'équipe de France de rugby :-) )

jean-philippe a dit…

je ne dirais qu'un mot : EXCELLENT !!

ah !! ces chers François et Françoises !!! habitants de nos vertes contrées ont toujours eu (c'est bien connu) la peur au ventre et font toujours preuve d'un "courage fuyons" remarqué devant les difficultés préfèrant pour cela l'utilisation à tout va de la maréchaussée qui sait si bien chassée !!