samedi 10 novembre 2007

APOCALYPSE NOW ???



Propos d'une lucidité implacable, recueillis auprès du sénateur américain Joe Biden:


"Si nous attaquons l'Iran pour l'empêcher d'obtenir quelques kilos d'uranium hautement enrichi, nous risquons de faciliter la chute de l'instable gouvernement Musharraf (Pakistan) et l'utilisation contre Israel et l'Inde des bombes toutes prêtes de l'arsenal nucléaire pakistanais."


Le président Bush qui a reçu son homologue français cette semaine, n'a eu qu'un seul sujet en bouche, l'Iran, souhaitant enrôler son "ami" français dans sa "nouvelle grande expédition messianique". Peu de temps auparavant, Bush avait reçu le premier ministre israélien, Ehould Olmert, qui lui a annoncé que l'état d'Israel se tenait d'ores et déjà prêt pour une attaque contre l'Iran, au nom "de tous les martyrs de la Shoah".


Et bien les enfants, on n'a plus fini de rire ! Simplement qu'est ce qui se passera alors, juste à la frontière iranienne ? Comment vont réagir les états musulmans du Caucase ? La péninsule arabique dans son ensemble ? Les états du Maghreb ? Les populations de la rue arabe ? Les populations arabes de la rue occidentale ? Le monde islamique dans son ensemble ?


Il semblerait que l'époque dans laquelle nous sommes entrés depuis mars 2003, lorsque les USA ont envahi l'Irak, soit le déclenchement d'un processus inéluctable, aggravé par une crise financière mondiale, largement alimentée par une pénurie du pétrole à venir, dans une société qui a tout axé sur la production de la dite matière fossile en voie d'extinction définitive. Certainement, la convergence d'antagonismes comme on ne les a plus connus depuis ... les années 30, et les bouleversements radicaux qui en ont découlé, pour en arriver à une deuxième guerre mondiale mortiphère pour l'humanité entière.


Alors, troisième guerre mondiale en perspective ?


Selon les plus grands experts en matière d'économie, de géopolitique, de finances internationales, ou autres qualifications spécifiques, ça ne fait pratiquement aucun doute. Et même, si l'on échappe provisoirement à une "crise" en Iran, il s'en profile beaucoup d'autres à l'horizon, et pour une simple et bonne raison : personne n'a prévu de substitut à l'or noir, et cette époque est bientôt révolue. Il faudra approvisionner une demande de plus en plus goulue avec ce qu'il reste en réserves pétrolières (qu'on avait démesurément amplifiées)... pendant encore 20 ans. Celui qui possédera l'essentiel de la production mondiale maintiendra son niveau de vie par le contrôle énergétique planétaire. Une planète qui n'hésitera plus à prendre les armes même localement, pour s'assurer son propre approvisionnement.



Mad Max à l'échelle internationale et planétaire, en somme!


Illustration : affiche du film "DOCTEUR FOLAMOUR" de Stanley KUBRICK, en 1963. Le second titre du film était "COMMENT J'AI APPRIS A NE PLUS M'EN FAIRE ET AIMER LA BOMBE".

6 commentaires:

Guylaine a dit…

Et pour ceux qui compteraient sur le nucléaire, il paraît que les réserves d'uranium seront épuisées dans 60 ans (information controversée ...)

Anonyme a dit…

Bah, on a plus qu'à écouter les Beatles en boucle jusqu'à la fin du monde, ce qui nous reste de vie ne sera pas si moche...
Comme au moyen-âge, nous vivons dans une époque apocalyptique, l'argent a remplacé (un peu) la religion mais c'est kiff kiff, on va tous creuver !!

MIKAEL a dit…

Bonjour l'ambiance..Vous etes DEMORALISANT !

Mikael

Guylaine a dit…

Oui, qu'est-ce qu'on se marre !! :-)

Anonyme a dit…

0uais c'est fou comme on s'éclate !

Anonyme a dit…

3 p'tits tours et puis s'en vont !

Lola