dimanche 4 novembre 2007

CHRONIQUE D' UN JOUR EN FRANCE



AUTOBIOGRAPHIQUE.

Fin de la semaine dernière, départ inopiné vers un pays frontalier rigolard et déconneur ou l'excentricité est de mise: la Suisse.

Autoroute blanche. Le cirque classique. J'arrive au péage d'une ville savoyarde que je ne citerais pas. Un cortège de gendarmes filtre le point de paiement. Réflexe classique, j'enlève mes lunettes noires afin de ne rien dissimuler de suspect. Ça fait partie du rite chez eux, ce genre de détail. Le fonctionnaire m'observe de près. Faciès clair, yeux clairs, voiture de petite cylindrée en bon état et correcte, aspect vestimentaire classique, je n'ai pas le look d'un suspect potentiel. On me laisse passer et je vais me garer sur le parking histoire de souffler un peu et boire un coup.

Sur l'autre voie de péage arrive un autre véhicule de livraison, conduit par un conducteur visiblement "intéressant", car Arabe. Je sens poindre un sentiment de suspicion préventive au niveau de la maréchaussée. Ce dernier pilote laborieusement sa camionnette commerciale. Il ne se gare pas assez près de la borne pour introduire son ticket autoroutier, et se voit donc dans l'obligation de défaire sa ceinture pour oblitérer son billet. Aussitôt, coup de sifflet des forces de l'ordre, "GIGN attitude" collective du coté des gendarmes. Un dangereux suspect vient de commettre un délit majeur !

Évidemment, vérification d'identité approfondie avec appel téléphonique, fouille du véhicule, tutoiement de rigueur, et on lui reproche enfin de ne pas conduire attaché sur son siège, donc on commence à lui dresser un PV. Le pauvre hère se défend comme il peut et tente de se justifier, tout ça pour des prunes. Il est alors embarqué pour rébellion et outrage à agents !


C'était "Chronique d'un jour en France".

1 commentaire:

cécile a dit…

naaan ! Tu… déconnes ?
Nan tu déconnes pas. La vache ! Ça m'arrive je pète un câble !