samedi 22 mars 2008

SPIKE LEE GOT HIS GUN



Après son plus gros succès en salles "INSIDE MAN, Spike LEE est loin de s'être assagi. Il est en train de réaliser en Italie, à Cinecitta (ironie du sort, la cité du cinéma fut construite sous l'égide de Mussolini !), une histoire authentique inspirée d'un massacre commis en Toscane pendant la seconde guerre mondiale à Santa Anna précisément. Une sorte d'Oradour local, 560 villageois italiens dont 117 enfants exterminés par les forces nazies.

L'intéret du film est multiple. Spike LEE nous narre l'histoire de quatre soldats afro-américains chargés de libérer une nation victime du fascisme et du nazisme, alors qu'eux mêmes sont traités comme des parias (donc des sous hommes) dans leur propre pays. Et c'est bien là qu'on retrouve toute le patte et la lucidité du grand Spike.

Extraits d'interviews:

"La contribution des soldats noirs est largement sous estimée. Nombre d'entre eux pensaient que combattre dans leur pays changerait la perception que les Blancs auraient d'eux. Quelle ne fut leur déception! De retour au pays, ceux qui ont eu la chance de s'en sortir vivants étaient toujours considérés comme des citoyens de seconde classe et se voyaient refuser certains droits élémentaires. Ces injustices ont posé les fondations qui ont mené peu après à la création du mouvement des droits civiques."

Le film est donc tourné en Toscane. Spike LEE: "Une forte amitié est née entre les soldats et les gens du village de l'époque alors que ces derniers n'avaient jamais vus de Noirs de leur vie... C'est peut être la raison pour laquelle je me sens mieux ici que dans mon propre pays alors que ces mêmes hommes qui ont libéré l'Europe du nazisme pouvaient être également lynchés au sein de leur patrie. Ils se battaient pour la démocratie dans un pays étranger alors que chez eux ils étaient traités comme des esclaves".

Pour accentuer la vérité de cette histoire captivante, Spike LEE a utilisé des acteurs parlant dans leurs langues d'origine. Les Italiens en italien, les Allemands en allemand, les Américains en anglais. Très heureuse initiative afin d'accentuer le réalisme et l'authenticité crue du sujet traité. En guests, l'inaltérable et fidèle John TURTURRO et James GANDOLFINI (Des "Soprano"). Par contre, LEE se refuse à expliciter le titre "MIRACLE A SANTA ANNA". "Vous verrez" répond-il, lorsque la question lui est posée.

Une affiche pour le moins alléchante. Et puis, quand on connaît la puissance des mises en scène de l'auteur de "MALCOLM X" ou "LA 25 EME HEURE" ... On a vite envie de courir voir un film de ce type. Il n'empêche. Les choses évoluent peut être plus vite aux USA que chez nous. Un candidat noir est en lice pour la présientielle américaine, alors qu'il y a trois ans un présentateur black au JT de 13 h (en plein été!) relevait d'une sorte d'exploit intégrationniste dans le pays des Lumières ... A méditer longuement devant la suffisance de notre pensée présumée universaliste, et l'absence totale d'actes concrets dans le registre ... Sans parler de nos multiples prises de positions sur les droits de l'homme et les réalités "diplomatiques", au niveau national et international ... Ecoeurant !

"MIRACLE A SANTA ANNA" de Spike LEE, actuellement en tournage en Italie. Le film devrait être présenté à la MOSTRA de VENISE en septembre.

Aucun commentaire: